LOURDES la Rassurante

Lourdes Cancer Espérance – Paris

Lourdes ! Sa gare, ses maisons, ses magasins, ses foules… toute cette théâtralité pourrait nous effrayer, nous induire en erreur, nous écarter de ce lieu béni, et pire : ébranler notre foi parfois si fragile ! Mais heureusement l’essentiel n’est pas là. Un peu à l’écart du tumulte de la ville près du Gave se trouve une Grotte où en 1858 une ” très Belle Dame ” est apparue à une adolescente ne sachant ni lire ni écrire.
Cette Dame, qui ne promettait pas de rendre Bernadette heureuse en ce monde mais dans l’autre venait en tant que Mère pour la pauvre humanité que nous sommes afin de nous rassurer.
Oui Marie nous rassure ! Si nous prenons la peine d’ouvrir un dictionnaire au mot RASSURER nous pouvons lire les mots simples de la définition : rendre confiance à quelqu’un. Continuons notre recherche, RASSURER possède des synonymes : SÉCURISER, CALMER, REMETTRE, RASSERENER, TRANQUILLISER, APAISER, CONSOLER.

N’est-ce pas en ces quelques mots le ” programme ” de Marie à Lourdes ? Réfléchissons à ces verbes ; nous commencerons à mieux comprendre ce qu’est LOURDES. Marie à la grotte, à travers la voix de Bernadette, aujourd’hui comme hier, n’a aucune ” punition ” à donner aux hommes. Elle parle de pénitence, de prières, Elle n’est  pas là pour punir mais pour rassurer ! Oui cette terre est une vallée de larmes : les maladies, les conflits armés, la folie des hommes, les jalousies, la haine ! La liste est tristement longue ! Nous devons vaincre nos peurs. Marie est pour chacun de nous notre protection
et notre Salut Eternel. La vie est un drame dont nous sommes tous les acteurs sans exception mais, contrairement aux autres histoires humaines que nous connaissons, nous savons que notre Histoire aura une fin extraordinaire.
Dans un autre lieu, quelques décennies plus tard, Marie dira à trois enfants ” MAIS À LA FIN MON COEUR IMMACULÉ TRIOMPHERA “. Méditons sur le mot TRIOMPHE… pour terminer et en restant dans l’”esprit ” de mon propos, il semblerait, en regardant les nouvelles, que les mois à venir risquent d’être quelque peu ” agités “, sachons nous RASSURER auprès de Marie par notre prière, nos sacrifices, nos pénitences… n’oublions pas la communion et le sacrement de réconciliation ! Courage, confiance à tous !!
Bien fraternellement .

Bernard Apostolidès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *