Archives par mot-clé : foi

Maintenant demeurent Foi, Espérance et Charité…

Pour ne pas être emporté par cette vague de sombre avenir et de lamentations qui nous entoure, Paul donne aux chrétiens, qu’ils soient de son temps ou du notre, une recette en lien avec ce qu’il appelle son évangile, sa Bonne nouvelle.
La première lettre aux Corinthiens, juste à la fin de l’hymne à la charité dit : « Maintenant demeurent Foi, Espérance et Charité… » J’aimerais avec vous expliciter ces termes et vous les laisser comme remède à la morosité ambiante.
Maintenant : c’est aujourd’hui, chaque matin, chaque soir, chaque jour, chaque semaine que nous sont offertes les vertus salvatrices. Continuer la lecture de Maintenant demeurent Foi, Espérance et Charité…

Fleurir là où Dieu nous a plantés …

Nous venons de fêter la Pentecôte, et voici le « temps ordinaire » qui reprend son cours, avec le moment des vacances qui se profile, si cher et légitime, surtout lorsque nos corps et nos cœurs  sont malmenés, las, voire meurtris. Et si nous faisions de cette période un « temps extraordinaire » ? Que nous soyons cet été en famille, en communauté, à l’hôpital ou « seul avec le Seul », prenons conscience que nous avons à « fleurir là où Dieu nous a plantés », pour reprendre la belle formule de saint François de Sales. Continuer la lecture de Fleurir là où Dieu nous a plantés …

Bienheureuse Vierge Marie, priez pour nous !

Le mois de mai est le mois consacré à la “ bienheureuse ” Vierge Marie. Que ce qualificatif peut m’interpeler ! Comment, avec un regard humain, peut-on proclamer une femme bienheureuse, alors que la chair de sa chair, son Fils bien-aimé, finit sa vie terrestre soumis à la vindicte populaire, éliminé par des chefs religieux tant son enseignement dérange, supplicié sur le bois de la croix ? Quel chemin a-t-elle parcouru….
Que savait-elle de ce qui allait advenir dans sa vie ? Tout commence par l’acceptation de porter l’enfant Dieu dans son sein, elle qui est Vierge. Ses plans de vie consacrée sont contrecarrés… Elle sait qu’en
application de la Loi juive, elle peut mourir avec ce oui initial, mais elle fait confiance. L’esprit Saint est en elle. C’est elle-même qui remercie Dieu de l’avoir choisie, et qui fait éclater sa joie dans le Magnificat : « mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur ». C’est elle-même qui annonce comment on la qualifiera : « Désormais tous les âges me diront bienheureuse… »
Les évènements qui ont suivi la naissance de Jésus n’ont cependant pas manqué de lui rappeler combien la route serait difficile : Continuer la lecture de Bienheureuse Vierge Marie, priez pour nous !