Devenir pèlerin pour acquérir la vraie pauvreté

Notre pèlerinage LCE 2019 à Lourdes va commencer dans quelques jours. Nous sommes d’ores et déjà appelés à nous y préparer pour suivre, cette année, le chemin intérieur de Bernadette qui se résume dans la béatitude des pauvres : « Heureux vous les pauvres, le Royaume des cieux est à vous ! ». J’aimerais, avec vous, réfléchir sur cette béatitude, et surtout sur son accomplissement : posséder le Royaume des cieux, ici et maintenant, avant même de le posséder d’une manière totale et complète dans l’éternité.

Lucas Cranach – vers 1537

« Le Royaume des cieux est à vous ». Ce n’est pas une parole en l’air, c’est une parole de Jésus, une parole que Dieu donne à l’homme pour le sortir de ses fantasmes et de ses fantômes qui lui font perdre le sens du Royaume d’amour du Père. Une parole qui met en avant la pauvreté comme détachement des richesses de ce monde, détachement des faux espoirs de ce monde, de tous ses miroirs aux alouettes qui fascinent les passions tapies au plus profond du cœur de l’humain.

La pauvreté c’est le remède universel ! C’est ainsi que Jésus nous la présente, qu’il la fait vivre à tous les saints. Pour certains il leur fait prendre de longs et tortueux chemins, comme le Père Charles de Foucauld,

pour d’autres, comme Bernadette, il la baigne dès sa naissance dans un monde où l’Amour est la vraie richesse, que cet amour soit tourné vers Dieu ou/et engagé vers le bonheur de l’Autre.

Bernadette elle-même déclarera : « C’est parce que j’étais la plus ignorante que la Vierge m’a choisie ». La pauvreté c’est d’abord une histoire de cœur. L’orgueil doit faire place à la Pauvreté, c’est-à-dire passer d’une attitude d’indépendance et de toute-puissance à une attitude de dépendance et d’amour envers Dieu qui nous aime et nous tient tendrement dans sa main. C’est ce qu’on appelle : la conversion. C’est ce sur quoi s’appuie toute la démarche chrétienne de prière, de pardon et de partage.  Nous allons devenir pèlerin, notre conversion nous rendra capable de comprendre Bernadette, de la suivre, d’accueillir le don de Dieu comme elle l’a accueilli et de le faire rayonner autour de nous comme elle le fit en son temps sans même s’en rendre compte.

Nous allons aller à la source de notre retournement intérieur – le Christ Jésus, Maître de la Vie – accompagnés de Marie qui elle-même guida Bernadette. Nous allons renouveler et fortifier notre lien baptismal en vivant la réalité de notre adoption divine. Nous allons aller comme des enfants, qui par définition n’ont rien et dépendent de leurs parents pour tout, jusqu’auprès du Cœur de Dieu pour confier à sa tendresse, à sa délicatesse, nos âmes en quête de paix véritable et de joie amoureuse. Nous allons aussi lui confier toutes les intentions qui nous préoccupent, celles, nombreuses, qui nous sont confiées et même le monde entier qui a tant besoin de la richesse de la Pauvreté.

Nous allons revenir – c’est notre prière – plus pauvre et, surtout, plus riche de notre capacité à aimer, non pour nous-même, mais pour le bonheur de ceux qui nous entourent. Que Bernadette nous accompagne dans cette voie, c’est maintenant sa mission à Lourdes et ailleurs !

Père Yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *