Archives par mot-clé : amour

Les yeux fixés sur Jésus-Christ, entrons dans le combat de Dieu !

Ces quelques mots sont la prière qui ouvre la liturgie de chaque jour du carême. Ils nous éclairent et donnent le sens de ce que nous allons vivre : regarder Jésus, le connaître, l’admirer et nous laisser entraîner à sa suite dans le combat de Dieu contre le mal.
Ce combat se situe d’abord et surtout sur le champ de bataille de notre cœur, où Dieu vient affronter, avec notre accord et notre participation, le mal qui se tapit au plus profond de nous.
Jésus qui relève les malades, soutient les faibles, purifie les lépreux, ressuscite les morts, insinue en nous, petit à petit, le désir d’être, nous-aussi, participants de cette mise hors d’état de nuire du mal qui nous ronge. Le Christ nous invite, à sa suite, à combattre le mal sous toutes ses formes, comme il l’a fait tout au long de sa vie terrestre, jusqu’à livrer sa propre vie jusqu’à la mort pour détruire celui-ci de l’intérieur. Continuer la lecture de Les yeux fixés sur Jésus-Christ, entrons dans le combat de Dieu !

Meilleurs vœux 2022

Chers Amis de LCE 75,

La Vierge et l’Enfant
Giovanni Rustici – 1520

Nous voilà entrés dans l’année 2022 et le moment est venu de vous présenter les vœux très sincères que tous les membres du Bureau forment à votre intention pour une très belle et lumineuse année 2022 !
Vœux de santé d’abord et surtout, pour vous, votre famille et tous ceux qui vous entourent.
Vœux pour l’Eglise après cette année 2021 bien difficile.
Vœux pour la France en cette année d’élection.
Et bien sûr que 2022 nous permette de nous retrouver tous à Lourdes en septembre prochain après deux pèlerinages annulés.
Que ces mois qui nous en séparent soient un cheminement
d’Espérance vers la Grotte, ce cheminement passera par les différentes rencontres qui nous permettront de nous préparer à ce « pèlerinage du sourire » tant attendu.
À LCE 75, comme dans beaucoup de délégations, nous sommes
guidés par l’Espérance ; comme il l’a été souvent rappelé, nous
sommes bénéficiaires et témoins de cette Espérance que nous vivons comme une invitation à nous mettre en mouvement par la prière, par notre attitude et par nos paroles.
Bonne route sur les chemins de la Foi et de l’Espérance !
Bonne et Sainte année 2022 !
« Que le Dieu de l’Espérance vous remplisse de toute Joie et de toute Paix dans la Foi, pour que vous abondiez en Espérance, par la
puissance du Saint-Esprit ! »

Jérôme

En marche vers Noël

Noël approche. Nos yeux, nos cœurs vont se tourner à nouveau vers un enfant. Un enfant comme les autres ; et pourtant si différent : l’enfant-Dieu. Dieu-avec-nous… Alors je vous invite à une sorte de pèlerinage que je voudrais faire avec les trois personnes centrales du premier Noël : Joseph, Marie et Jésus.

Je regarde Joseph et je marche avec lui. Il est souvent le ‘grand oublié’. Mais en cette année consacrée à faire mémoire de lui, j’admire cet homme discret, silencieux mais tellement important. Il lui a été demandé des ‘oui’ successifs, difficiles. Quel homme courageux ! Il reçoit son épouse chez lui, alors qu’elle est déjà enceinte… Il part de Nazareth, en prenant des risques – car Marie est sur le point d’accoucher – pour se faire recenser, avec elle, à Bethléem. Il fuit avec sa petite famille vers l’Egypte pour arracher l’enfant à la haine d’un roi jaloux et prédateur. Il cherche, très inquiet, avec Marie, l’enfant devenu adolescent, perdu à Jérusalem ; et il rentre avec le jeune Jésus et sa mère à Nazareth, sans comprendre le sens de ses paroles… Comme Marie, il médite ces évènements dans son cœur.

Joseph, sois près de moi pour que je serve toujours, avec un infini respect, cet Enfant dans tous les enfants que je rencontre.

Je regarde Marie. Pas la Vierge Marie seulement, comme cela m’a été appris. Pas celle qui se voit dans nos églises, où les statues nous la montrent avec tant de visages de femme devenue ‘sainte Marie’, ‘Notre-Dame’ d’ici et de partout. Je veux regarder cette jeune femme enceinte ; je veux marcher avec celle qui, dans sa joie de future maman, a été l’épouse aimée de Joseph, enceinte par l’action de l’Esprit en elle – « Rien n’est impossible à Dieu. ». En la suivant, elle me conduira à l’Enfant que, bientôt, elle va mettre au monde : l’enfant-Dieu venu nous sauver, en se faisant petit, humble.

Marie, fais naître en moi l’enfant de Dieu que je suis appelé à être depuis mon baptême.

Je regarde enfin Jésus. L’enfant Jésus. Son nom signifie Dieu sauve. Je marche à sa suite, Lui, l’Emmanuel, Dieu-avec-nous. Je suis émerveillé par cet enfant qui s’éveille à la vie. En Lui, je peux rencontrer la deuxième personne de la Trinité. Quelle bonne nouvelle ! Dieu s’est fait enfant, né d’une femme ! Il s’est fait petit enfant parmi nous pour nous faire devenir les enfants bien-aimés du Père. Je veux Lui redire sans cesse : “ À qui irions-nous, Seigneur ? Tu as les paroles de La Vie ! ”
Fils unique et bien aimé du Père, aide-moi à Te reconnaître en tous les enfants du monde. Que jamais plus, aucun de ceux qui servent ton Peuple comme pasteurs – que tu as choisis – ne blessent un seul enfant par des actes de maltraitance !

Saint et fervent NOËL 2021 !

Marc SOYER, religieux spiritain