Pépites de la Récollection d’après l’intervention du Père Gambart

“Pépites” de la Récollection, d’après l’intervention du Père Gambart : la Samaritaine

L’enjeu : que le cœur de la Samaritaine s’ouvre à une nouvelle espérance.
Elle attendait, d’une certaine façon, le Messie, sans que sa vie soit en connexion avec le Messie.
Jésus lui dit : “Donne-moi à boire”.
Le puits, cf le puits de Jacob, est dans la mémoire de la Samaritaine “ Notre père Jacob”.
Il est le lien qui la rattache à Israël.
Le puits dans la Bible est toujours signe d’Alliance.
Ici, dans le dialogue avec Jésus, elle va découvrir Celui qui l’interpelle !
Et en revenant : “ Ne serait-il pas le Messie ?”
“L’eau vive de la vie éternelle” … la question de la prière, de l’adoration…
“Viens le moment où nous adorerons en esprit et en vérité”.
Pas besoin d’un lieu privilégié pour adorer !
L’adoration de Dieu c’est reconnaître la première place au Seigneur.
Dieu premier servi !
Je peux adorer Dieu, ici, dans ma chambre, à Montmartre, partout…
Le Seigneur m’ouvre une voix nouvelle.
Une nouvelle Espérance s’ouvre à la Samaritaine : “ Venez voir, j’ai rencontré quelqu’un qui me dit tout ce que j’ai fait ! ”. Ceux à qui elle s’adresse vont aller voir, rencontrer Jésus.
Nous croyons parce que nous L’avons rencontré.
Ils ont puisé dans cette rencontre une force, une vie nouvelle !

Relire ce texte sous le signe de l’Espérance.
Notre monde, s’il lui manque quelque chose, c’est bien l’Espérance !
Les chrétiens doivent être des semeurs d’Espérance…
Elle passe toujours par le coeur de l’homme.
Elle passe par notre liberté et non pas par l’application d’une Loi !
Cette Parole devient vivante pour que nous soyons témoins de cette Espérance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *